Grandes traditions religieuses

Aux couleurs de l’athée indien (sur un air connu)


Basava PremanandIntroduction

Au cours de ce travail, nous nous intéresserons à l’apparition de courants de pensées athées et matérialistes en Inde ainsi qu’à leur récupération par des groupes rationalistes contemporains. Une multitude de facteurs rendent l’étude de l’incarnation ancienne de ce type de mouvement particulièrement ardue, mais nous estimons que l’évocation de ces défis puisse faciliter la compréhension de notre objet de recherche. C’est pour cette raison que nous avons choisi d’amorcer notre réflexion par l’énumération de ces difficultés.

Nous poursuivrons à partir de cette base en dressant un portrait général, nécessairement incomplet, de l’école lokayata/carvaka[1] qui proposait notamment l’inexistence de vie après la mort et l’inefficacité absolue des rituels (qu’ils soient brahmaniques ou non).  Nous tenterons de démontrer à quel point ce système est semblable à l’empirisme britannique qui est apparu plus d’un millénaire plus tard. À cette notion, nous grefferons aussi la similitude que l’on observe entre les critiques de l’athéisme indien ancien et celles dirigées vers l’athéisme moderne.

Nous terminerons notre exposé en donnant quelques exemples de groupes rationalistes indiens contemporains qui attribuent la paternité de leur mode de pensée aux loakayata/carvaka plutôt qu’à Hume, Locke ou Popper, par exemple. Nous pensons qu’en situant la naissance de l’athéisme matérialiste en Inde (ce qui est vraisemblablement exact), ceux-ci octroient à leur philosophie une dimension nationale et ancienne qui la rend plus séduisante aux yeux de leurs compatriotes. Lire la suite

Catégories : Grandes traditions religieuses, Travaux académiques | Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress.com.