Mon injuste part

Mme. Beauchamp,

J’ai pris la décision d’écrire à propos de ma situation  non pas parce que mon cas est original, mais plutôt parce qu’il me parait extrêmement banal, reflétant, en substance, les problèmes que rencontrent la majorité des étudiants du Québec.

À la fin du mois dernier, le sévisse d’aide financière aux études m’a fait savoir que je n’avais plus accès au programme de prêts et bourses parce que mon salaire annuel était suffisamment élevé pour que je puisse faire ma juste part dans le financement de mes études. Bien entendu, l’AFE ne s’est pas contenté de couper mon accès au programme : on m’a aussi fait savoir, peut-être à la blague, sait-on, que je devais impérativement leur rembourser 750$ versé en trop. Au fait, il se chiffre à combien mon salaire annuel astronomique? 12 000$. Là-dessus, on juge que je devrais retrancher 8 000$ de frais de scolarité si l’on inclut la hausse projetée, ce qui me laisse la rondelette somme de 4 000$ (6,67 iPads ou 0,26 char de l’année).

Cette décision arrive à quatre cours de la fin de mon Bac. Une session : c’est tout ce qu’il me restait à faire pour terminer mes études. Notez bien que j’utilise l’imparfait car je ne vois absolument pas comment je pourrais trouver à temps l’argent nécessaire à la poursuite de mon parcours académique.

Certains me diront que je n’ai qu’à travailler davantage. Certes, mais je travaille déjà entre 20 et 35 heures par semaine, et ce, en suivant 4 ou 5 cours par session. Combien d’heures de travail supplémentaires dois-je faire dans le but d’offrir ma juste contribution au système scolaire? À moins que, ce que je dois comprendre, c’est que j’ai trop travaillé? Des néo-libéraux qui découragent le travail…on aura tout vu! Si l’on travaille peu afin de mettre l’emphase sur nos études ou pour ne pas perdre les maigres prestations qu’on nous balance à la gueule comme des miettes de pain dispersées aux bons soins des pigeons, on est une bande de fainéants cupides. Si on travaille quelques heures de plus (d’après un barème étrange échafaudé par des actuaires complètement déconnectés de la réalité), on nous traite comme des fraudeurs fiscaux qui refusent de se séparer de leur pécule.

Je ne demande pas de mener le train de vie de Tony Accurso. Je demande simplement qu’on me laisse terminer mes études en paix!

Quoi? Le programme de prêts et bourses sera bonifié pour tenir compte de la hausse, vous-dites? Eh bien, je n’en crois pas un traitre mot. Et puis…pouvez-vous bien me dire pour quel motif les Québécois porterait foi en vos paroles? Le parti libéral du Québec a nommé un ministre qui octroyait des subventions gouvernementales à sa propre compagnie! N’oublions pas non plus celui qui faisait le commerce des places en garderie ou ces nombreux autres qui se font lobbyistes pour le compte de lucratifs donateurs du parti le jour de leur démission!

Votre gouvernement a prouvé maintes et maintes fois qu’il plaçait l’intérêt des compagnies d’asphaltes et celui des firmes de génie-conseil devant celui de la Nation. Si vous voulez réellement rendre service à la population québécoise, de grâce, déclenchez des élections au plus vite. Le Québec, mû par une vague de changement, vous chassera hors de l’Assemblée Nationale et nous pourrons enfin panser les blessures profondes que votre gouvernement a infligées à notre pays.

D’ici là, pas de Bac pour moi. Vous vous amusez avec les fonds publics comme si vous jouiez à la roulette. Pendant que vous misez tout sur les impairs, moi, je n’ai guère d’autre choix que de tout miser sur le rouge.

Froidement,

Eric Lécuyer

Étudiant au baccalauréat en sciences des religions

Advertisements
Catégories : Chronique de la haine ordinaire, Grève générale 2012 | Mots-clés : , , , , | 5 commentaires

Navigation des articles

5 avis sur « Mon injuste part »

  1. BIEN dit à ces mots dits tout croches……

  2. jf

    we will win!

    • Jean-Pierre Légaré

      Texte juste et d’une clarté admirable. J’y souscris et ai signé la pétition vous appuyant. Bravo et force de lutter jusqu’au bout. jpl.

  3. Carobo

    J’ai le même problème avec les prêts et bourses.. remboursement en surplus! Voilà ce que ça fait de trop travailler…!!! Bien envoyé!!

  4. Eric Jean

    sans mot

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment ce contenu :